The Wilderness, Explosion in the Sky. C’est beau p***** !

Plus tendre et plus fin, Wilderness de EITS manque-t-il de quelque chose ? 

 

Ouais bon, je suis archi-fan de ce groupe… Aussi, ma critique ne sera pas la plus objective, même avec tous les efforts du monde. Mais passons au vif du sujet.

Explosion in the Sky, c’est un groupe de post-rock qui nous vient du Texas.

Qui a dit qu’il n’y avait que des gens rustres là-bas ? Composé de quatre membres, le groupe fonctionne de manière classique, deux guitares, une basse et une batterie.

Leur dernier album : Take care, take care, take care – parfait au demeurant – datait de 2011. Autant vous dire que j’attendais celui-ci avec une excitation et une angoisse toute particulière. Pourquoi angoisse me demanderez-vous ? Parce que quand on est fan, on a peur de l’album de trop, de l’album qui vient gâter l’ensemble. The Wilderness a failli devenir ce maudit album. Du moins, c’est ce que j’ai pensé à la première écoute. Puis…

Puis je l’ai apprivoisé, je l’ai écouté encore et encore et j’ai compris que c’était puissant. Se rapprochant de l’electro dans certains morceaux, du jazz dans d’autres, The Wilderness décontenance.

Fini les montées tonitruantes vers l’apogée du vacarme ? Terminé la surprise des notes impromptues ? Bah… un peu.

Mais Explosion in The Sky se rattrape avec deux points forts :

Premièrement, sa batterie. Les rythmes sont travaillés, Christopher Hrasky joue avec le beat comme on devrait jouer aux échecs. Il prévoit ses coups sans les faire connaître, comme un joueur de poker, il sait ne pas sourciller avec un carré d’as dans la main.

Deuxièmement, la basse. Cette dernière est fantastique. Michael James crée l’harmonie avec des notes interminables puis accélère jusqu’à ce qu’on ne puisse plus le suivre. Allant de la saturation à la clarté absolue, il éblouit l’album de son talent et de sa sensibilité musicale.

The Wilderness est un album compliqué, il nécessite plusieurs écoutes pour en saisir la “substantifique moelle” , mais une fois le travail accomplit, il s’apprécie et reste dans les favoris. Je le recommande vraiment mais je vous conseille néanmoins d’écouter les albums d’EITS dans l’ordre pour mieux comprendre leur univers si vous ne les connaissez pas.

Ah oui ! Cet album est juste méga ouf pour écrire !

La bise !

Produits disponibles sur Amazon.fr

REF09/17/008

 

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :