Cineemotionart/ juillet 11, 2018/ 2 comments

Et si un homme avait vécu plus de 14 000 ans ? Et si tout ce que vous croyiez venait à être chamboulé par cette déclaration ? Et si… ? Le possible, c’est là toute la beauté de ce film. En effet, ce film recèle une perle rare comme on en voit rarement au cinéma. Et c’est ce que je souhaite vous faire partager, aujourd’hui. Ce drame incroyable, même si, il est très peu connu, en vaut vraiment la peine. Sortie le 10 juin en 2007, The Man from Earth est réalisé par Richard Schenkman. C’est un ovni cinématographique de par sa réalisation, son scénario et de par ses acteurs touchants et émouvants. On y trouve des acteurs très peu connus  comme David Lee Smith, John Billingsley, Tony Todd, etc.

Cela fait un moment que j’ai vu ce film. Tout de même 5 ans. Et je ne me lasse pas de voir et revoir ce film. Le film ne dure que 1h23 ce qui n’est pas énorme alors vous ne perdez rien pour le visionner puisqu’il est magnifique et envoûtant..

Et bien, comme vous avez pu le voir, l’affiche n’est en aucun cas révélatrice du synopsis du film.  C’est un film dramatique et un film de science-fiction mais sans tous les effets spéciaux qui accompagne habituellement ce genre. En fait, c’est plutôt une discussion en huit clos sur ce personnage mystérieux et les révélations qu’il dévoile petit à petit. On s’émerveille devant les diverses réflexions entre les personnages et les points importants racontés de la vie de John, ce qui rend le film aussi prenant et jubilatoire. C’est ce qui fait, également, de ce film, un chef d’œuvre. De plus, tout est fait de manière subtile, centré sur un dialogue et une ligne directrice. Bien évidemment, je ne vais pas spoiler car c’est mieux de découvrir par soi-même. Mais, le scénario est une perle car il approche le sujet avec finesse et intelligence, c’est vraiment la base et la part la plus importante du film. Les plans sont simples tout comme la mise en scène et la réalisation. On ne se rend même plus compte qu’on est (dans presque toutes les scènes), et tout comme les protagonistes, dans une pièce, un huit clos magistralement bien fichu. De plus, l’idée est originale et on suit les personnages, leurs évolutions, leurs pensées, leur idées, leurs idéaux, leurs philosophies,  avec une aisance surprenante.

Je reviens au sujet et toute l’évolution de la conversation entre les personnages est impressionnante. On se pose, nous-même avec les personnages, des questions existentielles tant sur la vie, les actes, les événements qui se déroulent, l’histoire, la religion, l’apparition de l’homme, l’univers. Tout est fait de manière à ce que le spectateur participe à cet échange car on se demande également si ce qu’il raconte est vrai ou non, si les faits énoncés sont crédibles. Ce qui était plutôt intéressant, c’était de faire revivre l’histoire et les événements, ça en devient presque magique. Le passage le plus intéressant de ce film est lorsqu’ils parlent de religion, John a une vision exceptionnelle et étonnante de ce sujet puisqu’il pourrait remettre en cause de nombreuses religions et leurs croyances. De surcroit, ces dires sont profondément crédibles tant sur la religion que sur les autres sujets abordés.

Bien évidemment, il ne faut pas oublier une grande partie du drame, ce sont les acteurs qui sont parfaits dans leurs rôles respectifs. Et c’est une agréable surprise de trouver des acteurs, que je ne connaissais pas du tout, aussi attachants et talentueux. Je parle, notamment, de l’acteur principal, David Lee Smith, qui joue à la perfection ce rôle. Il est touchant, d’une certaine manière mélancolique et reflète parfaitement les émotions du personnage et ses pensées. Chapeau à cet acteur méconnu (malheureusement !). Les autres acteurs sont tout aussi attachants mais pas aussi inoubliables que notre chère David Lee Smith qui est complétement bluffant et qui a surtout rien à envier aux grands acteurs.

      Pour conclure, je dois dire que le film m’a réellement surpris et je le mettrais dans un de mes films préférés tant le sujet abordé est bien posé avec des acteurs qui s’en sortent à merveille. Ce qui montre parfaitement que des fois il ne faut qu’un canapé et une cheminée pour obtenir un film de qualité et intelligent.

Cineemotionart

About Cineemotionart

“Les zombies mangent des cerveaux… Vous n’avez rien à craindre” Chroniqueuse à (preque) plein temps et rêveuse à plein temps, je suis du genre à parler des heures de films, séries, romans et autres sujets qui m’intéressent. Et pour ne pas ennuyer ma famille ou mes amis (ça arrive très souvent, croyez-moi !), j’écris sur ce qu’il me plaît sur mon blog. On peut même me comparer à un zombie en manque de chair mais pour moi, c’est en manque de film. Donc prenez garde, je mange tout ce qui se passe sous la main, si je ne peux visionner un film. Vous pouvez également lire mes absurdités sur mon blog : cineemotionart.wordpress.com

2 Comments

  1. Ce film est … Génial !
    Avant de le voir pour la deuxième fois, j’avais le souvenir d’avoir plein d’images de voyages et d’époques differentes… Mais en fait… Pas du tout. C’est juste que l’écriture est tellement bien faite qu’elle parvient à nous faire voyager sans quitter le huit clos !

    1. Cineemotionart

      Je comprends tout à fait. J’ai eu la même sensation. Ce huit clos nous emmène voyager et nous fait réfléchir, c’est ce qui est génial avec ce film. Je ne me lasse jamais de le revoir puisque j’ai l’impression de nouveau voyager avec les protagonistes.
      Merci pour ton commentaire. 😉

Laisser un commentaire