Les Morsures de l’ombre ou la raison pour laquelle il vaut mieux ne pas tromper sa femme !

Les Morsures de l’Ombre | N’allez pas à Besançon, c’est un coin chelou, je vous le dis !Non mais… j’ai failli y aller ! Heureusement que j’ai lu ce livre ! J’ai pas vraiment envie de finir comme le commissaire Lorand, moi !

Ah pardon ? Le résumé des Morsures de l’Ombre ?

C’est l’histoire trop connue d’un commissaire qui trompe sa femme. Benoit Lorand, c’est son nom. Jusque là, rien d’anormal malheureusement. Mais un soir, alors qu’il rentre chez lui, il dépanne une belle rousse sur le bord de la route et la raccompagne chez elle. La femme de trop ? Un crime passionnel ? Haha ! Karine Giebel se moquerait de vous.

Lorand se réveille sans souvenir de la veille. Ah ! Ça lui revient ! Une rousse… Ils boivent un verre, il la ramène chez elle… Puis… Plus rien.

Là, il regarde autour de lui.

Plongé dans les ténèbres d’une cave lugubre qu’il ne reconnait pas, Lorand est emprisonné dans une cage, comme un chien qu’on laisserait crever. Oscillant entre la peur et le sang froid que lui impose son métier, le commissaire attend que sa ravissante ravisseuse lui rende visite.

Elle, veut lui faire avouer, sans dire de quoi il s’agit. Lui, veut comprendre de quoi on l’accuse. Mordu par le froid de l’hiver, Benoit Lorand doit trouver une solution au plus vite, s’il ne veut pas y laisser sa tête ou pire, sa peau.

Impossible de décoller vos yeux des pages, ne serait-ce que pour aller vous doucher. Je vous jure, je l’ai amené jusque dans ma salle de bain ! Dure et procuratrice de frissons, l’écriture de Katerine Giebel vous scotchera à votre siège pour votre plus grand plaisir. Difficile de lui trouver des défauts, je n’ai jamais réussi à faire la bonne supposition.

Foncez ! Vous ne le regretterez pas.

C’était DeuxGodillots et je vous dis à bientôt !

Produits disponibles sur Amazon.fr

REF09/17/005

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :