LulaPapote/ décembre 23, 2017/ 4 comments

Hey! Aujourd’hui je te retrouve pour te parler d’un grand classique de la littérature, L’écume des jours de Boris Vian, que j’avais découvert au collège, que j’avais adoré et que j’ai relu il y a quelques temps. 

◄ QUELQUES INFOS SUR LE LIVRE ►
Auteur: Boris Vian / Editions: 10/18 / Pages: 176
Résumé
“L’écume des jours : ce titre léger et lumineux annonce une histoire d’amour drôle ou grinçante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans.
C’est un conte de l’époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, merveilleux et fantastique, féerique et déchirant. Dans cette ouvre d’une modernité insolente, l’une des plus célèbres du Xxe siècle et livre-culte depuis plus de trente ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, le cauchemar va jusqu’au bout du désespoir.
Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l’amour absolu et la musique des noirs américains…”
◄ MON AVIS ►
Dans ce livre nous suivons les aventures et mésaventures de Colin, un jeune homme plutôt aisé qui n’a pas besoin de travailler pour avoir de l’argent. Cependant, tous ses amis sont en couple et Colin ressent peu à peu le manque d’amour et de tendresse et souffre de sa solitude amoureuse. Son ami Chick lui présente alors certaines de ses connaissances mais Colin ne parvient pas à être heureux et à s’attacher aux demoiselles qui lui sont présenté.
Jusqu’au jour où il rencontre Chloé. Et là c’est le coup de foudre. Chloé est la femme dont Colin a toujours rêvé et très vite ils tombent tout deux amoureux et sont décident donc de se marier.
La première partie du roman, nous présente donc un peu le personnage de Colin, Chloé, ses amis qui l’entourent et l’univers totalement décalé que l’auteur met en place.
Dans la seconde partie du roman, nous avons un élément qui va venir perturber le bonheur de nos deux protagonistes et nous allons donc les suivre à travers les différentes épreuves qu’ils vont devoir traverser. En effet, la maladie vient frapper notre jeune et heureux couple.
Concernant la plume de l’auteur je préfère te prévenir qu’elle est vraiment particulière et qu’il faut un certain temps d’adaptation et je pense que c’est une plume tellement hors du commun que, soit on aime soit on aime pas, et personnellement je fais partie de ceux qui adore ce genre d’écriture assez décalé avec un univers complètement dingue et remplit de choses surprenantes pour nous mais totalement ordinaire dans le livre.

En bref, un classique de la littérature qu’il faut lire pour découvrir la plume de Boris Vian si tu le connais pas déjà.

Et toi tu as lu ce roman? Tu as aimé? Tu as envie de le découvrir? 

lula

 

 

Retrouve une autre critique de l’auteur sur lesyeux-fertiles : Réécriture de la belle et la bête – Un palais d’épines et de roses.

 

Lulapapote

About LulaPapote

Hey salut! Une petite présentation s’impose ! Moi c’est Thyfaine, du blog LulaPapote, je suis passionnée par pas mal de choses mais surtout par la lecture! Alors tu dois te demander ce qu’est “pas mal de choses” et je vais t’éclairer un peu. Alors, j’aime principalement les livres sous toutes leurs formes et genres (roman, manga, bande dessinée..TOUT), même si mes genres favoris restent le contemporain, le fantastique et la romance. J’aime aussi beaucoup tout ce qui est séries et films (comme tout le monde non?), les jeux vidéos (mais ceux mignons hein, genre animal crossing), la musique, qui rythme mes journées et d’autre petites choses. Enfin bref, j’espère qu’à travers ce site je pourrai te faire découvrir des romans, des séries, des films ou artistes qui m’ont marqués et si tu veux en papoter avec moi n’hésite pas!

4 Comments

  1. Deuxgodillots

    Pareil, j’ai envie de le relire du coup 🙂

  2. Legereimaginareperegrinareblog

    Comme toi je l’ai lu au collège mais ça c’était dans une autre vie, mais du coup j’avoue que tu me donnes envie de le re-découvrir 🙂

    1. Lulapapote

      Oh trop bien si ça t’as donne envie de le relire. On l’aborde avec un autre oeil du coup. 🙂

Laisser un commentaire