pepparshoes/ 0 comments

Je vous parlais la semaine dernière du premier tome de la saga Game of Thrones. Je n’étais pas encore convaincue a 100%. Eh bien, à présent, je suis complètement accro ! Quelles intrigues géniales ! J’ai vraiment hâte de me lancer dans la suite, et je vous explique pourquoi.

Game on for the Game of Thrones

Le Royaume des Sept Couronnes est en pleine tourmente. Jouet de perfides intrigues nouées dans l’ombre autant que de grands seigneurs qui n’attendent qu’une occasion pour se rebeller, Eddard Starck, Main du roi, tente d’y faire régner l’ordre et la justice au nom de son souverain… mais ses efforts semblent vains.Car comment protéger le roi Robert Baratheon des complots alors que celui-ci, imprévisible, n’aspire qu’à braver le danger ? Comment imposer la paix à des barons qui ne rêvent que de batailles et de pouvoir ? Et de plus, comment résister à cet engrenage infernal alors qu’au-delà des mers, une armée s’assemble pour fondre sur le royaume ?

Un univers, à présent, bien en place

Dans le premier tome, j’ai pu rencontrer les grandes familles principales de la saga. Du coup, je me trouvais plutôt bien rodée pour la suite. Je trouve que l’univers mis en place permet de découvrir de nombreux personnages, mais plutôt avec aisance, tout de même. De temps en temps, je m’emmêle encore les pinceaux avec certains des protagonistes secondaires. Je confonds par exemple Pyrcelle, Littlefinger et Varys, qui ont la même tête et la même fonction dans mon esprit. Pourtant, j’ai bien conscience que ce n’est pas le cas.

C’est pour ce genre de “détails” que je me réjouis de voir la série. Ainsi, cela me permettra de mettre un visage sur leurs noms, et mieux les différencier par la suite. Et puisque la fin du Donjon Rouge correspond a la fin de la saison 1, j’ai décidé de regarder celle-ci bientôt. En tous cas, avant de me lancer dans la suite.

Des retournements de situations incroyables

C’est fou comme l’auteur parvient déjà à me retourner l’esprit. Alors que dans le premier tome je voyais Lady Stark comme une garce, je l’ai trouvé saine d’esprit et intelligente ici, par exemple. Mon sentiment sur d’autres personnages s’est renforcé, ou parfois inversé le temps de quelques chapitres, avant de basculer à nouveau. J’aime énormément ces jeux de l’esprit, qui attisent ma curiosité. Et chacun a son caractère, ce qui va donner un vrai dynamisme a l’histoire, parce que l’on passe des uns aux autres et donc d’un caractère à un autre. Le coté malin et cynique de Tyrion, notamment, me faisait rire, alors que les intrigues de Cercei me faisaient réfléchir et plisser des yeux. Nous rencontrons Lord Frey, dont la vulgarité sans limite m’a également fait hurler de rire, mais j’ai aussi connu des moments d’émotion avec Ned, des moments de colère avec Lysa… C’est si complet !

Des intrigues complètement folles

Je m’éclate vraiment à tenter de prédire l’avenir, et j’aime encore plus le fait que de toute façon, c’est impossible ! Parfois je me voile la face, notamment avec le premier grand décès de la saga, qui m’a toute chamboulé. Je ne voulais pas y croire ! Et puis cette fin…. Impossible de songer a cela ! Enfin, bien sûr que je me doutais que quelque chose de similaire allait arriver (merci les gifs sur Internet), mais pas dans cette mesure là. L’image est gravée dans mon esprit à jamais, et rien que pour cela j’ai hâte de voir la série. Certains visuels doivent être complètement fous, surtout du coté du Khal.

Par rapport au premier tome, je suis complètement subjuguée ! Je comprends d’autant plus l’intérêt de regrouper les deux, puisque celui-ci gomme tous les (rares) défauts du premier. Je me réjouis de pouvoir lire la suite, déjà présente dans ma PAL !

Venez lire ma chronique du Tome 1 !

Vous pouvez retrouver toutes mes chroniques sur mon blog Sorbet-Kiwi, notamment dans le genre de la Fantasy, comme celui sur l’excellent Stardust de Neil Gaiman.

Laisser un commentaire