La fille du train, de Paula Hawkins, on adore la détester

Petit article d’actualité, puisque Les Yeux Fertiles vous propose de gagner le roman La fille du Train sur sa page Facebook ! J’ai bien envie de vous convaincre d’opter pour ce lot, plutôt que pour un autre. Commencons par le commencement.

Pour accéder au concours, qui dure jusqu’au 29 octobre 2017, cliquez sur l’image !

Alors, de quoi ça parle ?

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu… (Résumé des éditions Sonatine)

L’auteure vous parle, en quelques mots, de son roman.

La fille du Train est un roman dont on ne sort tout simplement pas indemne.

Très honnêtement, j’étais révoltée en le refermant, dans une colère noire ! Je me suis laissée berner par l’auteure du début à la fin. Que ce soit par le biais des personnages ou de l’ambiance, on m’a mené par le bout du nez. Et c’est ce qui fait vraiment la force du roman : l’effet de surprise combiné à l’effet papillon. Chaque action de la part de Rachel, d’Anna, de Megan, de Scott va en entraîner une autre, qui va avoir une incidence sur un autre personnage, et la boucle ne sera pourtant jamais bouclée. Les personnages y sont pour beaucoup.

J’ai adoré détester Rachel.

Cette fille du train. Elle me mettait dans une rage folle, notamment à cause de son comportement et de ses décisions, si agaçantes, mais bien humaines. Bien qu’à certains moments, cela m’a gâché ma lecture tant on le prend à cœur, mais c’est le cas de tous les personnages. Ils ont tous quelque chose à se reprocher, ils sont tous condescendants, et irrespectueux, j’irai jusqu’à méprisants, et Rachel, qui est pourtant la personnage principale, pourrait bien être la pire de tous ! Alcoolique, menteuse, irréfléchie, elle a tendance à rendre le lecteur un peu dingue, mais au final, c’est justement ça qui fait de cette lecture une de celles que l’on oublie pas. Je n’ai pas vu le film, et pourtant, l’histoire est encore bien présente dans mon esprit alors que je l’ai lu à sa sortie en grand format en 2015 !

La bande-annonce du film, de Tate Taylor, avec Emily Blunt, Haley Bennett, Rebecca Ferguson…

Je les ai tous détesté, et pourtant…

Mais je n’arrivais pas à savoir qui était le coupable. Ils sont tous un peu suspects, autant qu’ils sont, mais qui est le meurtrier ? Est-il parmi eux ? Je voulais savoir, à un point que mon rythme cardiaque c’est accéléré pour les 100 dernières pages. Je ne pouvais pas m’arrêter de lire, je voulais savoir, je devais savoir ! Et plus je lisais, plus je m’énervais. C’est un peu particulier comme rythme de lecture, d’ailleurs.

Cette histoire marquante est à découvrir absolument, parce que c’est avec le recul que l’on se rend compte de son énorme potentiel. J’ai adoré la détester, notamment à cause de ses personnages à la psychologie complètement malsaine. Alors ? Prêts a monter a bord ?

Vous pouvez retrouver toutes mes chroniques de lectures sur mon blog Sorbet-Kiwi, notamment celle d’Au fond de l’eau, le dernier roman de Paula Hawkins.

REF10/17/017

14 commentaires sur “La fille du train, de Paula Hawkins, on adore la détester

Ajouter un commentaire

  1. Un livre que j’ai lu dès sa sortie. Pourquoi ? Parce que j’aime les nouveaux premiers romans. Celui-ci a fait boum et a donné toutes ses promesses. J’ai adoré, tant c’est psychologiquement “sadique” pour le lecteur. Je n’ai pas vu le film, pas envie.
    Ta chronique est excellente. Merci pour le rappel.:)

    1. Oh merci beaucoup, ça me fait super plaisir 😊 et je te rejoins, c’est un premier roman qui démarre très fort ! D’ailleurs, je conseille son second, Au fond de l’eau, qui est aussi très bon, mais pas aussi intense psychologiquement.

  2. Depuis mon château retiré, je ne vois pas passer les trains, hélas. Ceci mis à part, j’ai avalé ce livre avec les mêmes sentiments. Entre la troublante inertie des arrêts et le machiavélisme des rebondissements, j’ai trouvé ce que je recherchais : un plaisir de lecture différent, fort, signé. Merci à toi Sorbet Kiwi pour cette chronique habile et délicieuse. Bises de Touquistonche.

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :