pepparshoes/ 2 comments

La disparue de Noël est un de ces romans sombres et dérangeant qui colle parfaitement aux nuits froides d’hiver. Il nous fait frissonner d’angoisse, de terreur, et on adore ça. Voici une lecture que je recommande vivement, surtout pour avoir la frousse ! Roman lu en partenariat avec Netgalley et les éditions Belfond.

Qui est la disparue de Noël ?

En Angleterre, de nos jours. Emma le sait, il est des passés qui ne s’oublient pas. Mariée à David, directeur de banque traumatisé par la mort de sa première épouse et l’inexplicable disparition de sa fille Natasha la veille de Noël, six ans plus tôt, la jeune femme a appris à vivre avec les drames. Mais l’arrivée d’Ollie, leur fils de dix-huit mois, semble avoir redonné le sourire à David et renforcé leur couple. La promesse de jours meilleurs semble enfin possible… Mais le monde d’Emma se fissure lorsqu’une jeune fille apparaît un jour dans sa cuisine. Natasha. Alors que David est en joie, Emma, elle, s’interroge : où était-elle toutes ces années ? Comment l’intégrer dans leur vie de famille idéale ? Et pourquoi ce sentiment que l’adolescente pourrait représenter une menace pour elle et pour son bébé ? Que cache la disparue de Noël ?

Résultat de recherche d'images pour "snow"

Un page-turner complètement addictif

Cela faisait bien longtemps que je n’étais pas restée réveillée jusqu’à 3h du matin pour lire. Impossible pour moi de lâcher ce roman, qui m’a happé dés le prologue. Je l’ai lu en moins de 24 heures, ce qui ne m’arrive que rarement. Dés le départ, j’ai été intriguée par l’histoire de Caroline et de Natasha. Le scénario de départ est très étrange il faut dire. Mais d’autant plus intéressant. Puis nous rencontrons Emma, et rapidement, Natasha. Nous voilà plongés dans un huis-clos assez hors du commun avec de nombreuses questions qui se posent. Et l’auteure ne nous laisse aucun répit sur nos interrogations, jusqu’à la fin ! J’ai eu envie de me jeter sur la suite, déjà paru en version originale en 2015, afin d’avoir les dernières réponses à cette histoire de folie.

Des personnages qui questionnent le lecteur

Natasha est un personnage assez hors du commun, et j’ai vraiment réussi à m’identifier à Emma à cause de nos sentiments partagés pour la jeune fille. D’un côté, impossible pour moi de lui faire confiance. Elle sentait la trahison à plein nez. Mais en même temps, c’était une enfant traumatisée, revenue à la maison, qui a clairement besoin d’amour. Et j’ai eu, comme Emma, envie de remettre David à sa place constamment. Quelle attitude étrange !

Résultat de recherche d'images pour "shut up men"

Un rythme haletant

Puis, tout devient une toile d’araignée d’intrigues, qui ont l’air secondaires mais se mélangent et s’imbriquent parfaitement, et si ce n’est pas surprenant, c’est tout de même passionnant. Comme dit, je me posais mille questions, et à chaque réponse, une nouvelle interrogation était soulevée. Et à la fois, c’est vraiment réaliste, et en même temps je me disais qu’il n’y avait pas assez de personnages pour que ce soit crédible, mais tout cela était balayé par le rythme dynamique de l’histoire.

Une plume des plus efficaces

Rachel Abbott ne me laissait pas reprendre mon souffle. Il fallait que je sache, il me fallait des réponses, tout partait d’une histoire si simple pour devenir de plus en plus compliqué, mais sans pour autant me perdre une seule fois. J’étais plongée dans la noirceur de l’intrigue, j’avais froid, j’avais peur, j’étais épuisée, ce qui fait que je partageais toutes les émotions des protagonistes. L’auteure ne pourrait pas nous impliquer d’avantage dans l’histoire. Sa plume nous entraîne dans cette danse silencieuse et angoissante, avec beaucoup de talent.

Résultat de recherche d'images pour "freezing"

J’ai absolument dévoré ce roman, tant l’intrigue et le dynamisme de l’auteure m’ont transporté dans les journées humides et les nuits sombres anglaises. Des personnages parfaitement travaillés, de nombreuses questions qui trouvent leur réponse après un récit fou et passionnant, mais j’en ressors surtout avec l’envie de filer m’acheter la suite en VO. Merci aux éditions Belfond et à Netgalley pour cette lecture !

Vous pouvez retrouver mes chroniques sur mon blog Sorbet-Kiwi, notamment quelques thrillers, comme par exemple Misery de Stephen King, une autre oeuvre où l’être humain est complètement déjanté !

2 Comments

  1. ElmStreet

    Très bonne critique, tu m’a donné envie de lire le livre 😛

    1. Pepparshoes

      Avec grand plaisir 😁😁 c’est le but 😂

Laisser un commentaire