lennon62/ janvier 29, 2018/ 0 comments

« It’s a long way to the top if you wanna rock’n’roll ».

Je sais que commencer une chronique d’Hendrix par une phrase de Bon Scott paraît déplacé, mais cette phrase résume parfaitement le parcours de l’américain.

Rejeté par son pays natal, où il reste dans l’ombre des groupes pour lesquels il joue, Hendrix vit des débuts difficiles. Après que Little Richard l’ait viré parce qu’il cherchait trop à se faire remarquer, le guitariste trouve son premier engagement important en ouvrant pour Johnny Hallyday (on imagine que c’est la première fois que les fans de Johnny entendaient du rock …), il trouvera ensuite la gloire en Angleterre.

Là-bas, il installe sa réputation grâce à une date en première partie de Cream. C’est d’ailleurs le manager (Chas Chandler) de ce même Cream qui proposa à Hendrix d’ouvrir pour le groupe. Après la prestation électrique du Voodoo Child, Chandler retrouve Clapton effondré car « il ne l’avait pas prévenu qu’Hendrix était si bon ». La légende est enfin en marche et, lorsque la sortie d’un premier album du jeune guitariste est annoncée, le rock vit les premières heures d’un séisme qui allait changer ses codes.

Enregistré en 1967, Are You Experienceds’inscrit dans la liste des innovations issues du psychédélisme anglais, car depuis son initiation par le Grateful Dead, le psyché ne s’est pas contenté de produire des textes pacifistes. Parmi ces albums cultes, on peut citer Sergent Pepper et ses expérimentations ayant initié le progressif (du côté des initiateurs du mouvement on peut aussi citer Traffic) , et plus tard le proto punk des Pink Fairies.

Hendrix lui, a tout simplement révolutionné la guitare rock. Là où celle-ci restait principalement rythmique, il la met au premier plan en multipliant les solos et distorsions en tout genre. De cette manière, il invente le guitar hero tel qu’il sera célébré par la suite. Sans cela, le hard rock n’aurait sans doute pas sonné de la même façon. En effet, le hard rock et ses Slash, Jimmy Page et autres Blackmore, s’inspirent largement de cette violence.

Sur fond de rythmique jazzy, Hendrix produit un blues halluciné, surpuissant et virtuose. Certes, le vodoo Child fera mieux sur Axis Bold as Love et surtout Electric Ladyland. Mais, s’il ne fallait garder qu’un album pour résumer l’influence de ce dieu de la six cordes, ce serait Are You Experienced qu’il faudrait citer.

À l’image de cette pochette le montrant au-dessus de ses musiciens, Hendrix annonce ce que sera le rock de la prochaine décennie.

Et on ne verra plus jamais la guitare rock de la même façon.

Lennon62

About lennon62

Avant d’entamer une collaboration que j’espère riche, il est essentiel que je me présente à vous, humbles lecteurs. Comme mon pseudo semble l’indiquer, je suis ici dans le but de partager ma passion pour le rock dans toute sa diversité. Pour remplir cet objectif, j’ai bâti un site que je gère depuis quelques mois déjà. Mais comment a-t-il chopé le virus me direz vous ? (À moins que vous vous en foutiez mais faites au moins semblant pour contribuer au bon déroulement de cette présentation !) Et bien, quand on évoque mes premiers émois musicaux, je me remémore immédiatement les nuits de voyages où « the rising » tournait en boucle sur l’auto radio. Après de longues heures passées à écouter AC/DC , Status quo, Les Who etc …, j’ai complèté ma culture rock en cherchant mes groupes fétiches dans d’autres genres (prog, folk rock , punk …). Ces découvertes, je les ai faites grâce aux heures passées a lire et relire les chroniques de certains albums et autres documents. C’est à partir de ce matériel que j’ai pu forger ma vision de la musique rock. Cette vision, je vous propose de la découvrir à travers mes articles.

Laisser un commentaire