Mic/ janvier 13, 2018/ 0 comments

Il me tardait de vous parler un peu de ce gars là.
Si tu aimes les belles moustaches, les guitares folk-blues, la musique des années 70, tu es sur la bonne page.

Une belle histoire d’amour qui commence, il me semble, un soir de Janvier 2013, avec notamment ce film : Django Unchained. Où apparaît une chanson signée Jim Croce, qui se nomme “I Got A Name” :

Puis, sans m’attarder réellement sur ce personnage, mais plus sur cette B.O. folle, les années passent, une scène mythique viendra sensibiliser mes oreilles, un printemps 2014, soit plus d’un an après, avec cette musique issue du film “X Men Days Of The Future Past” :

Pour le reste de la découverte, il faudra attendre….

Fin 2016, par le biais de ma TV dans mon canapé, je tombe sur cette série The OA et cette chanson :

C’est en 2017, par hasard il me semble, dans un mode aléatoire sur Spotify sûrement, que je retombe sur cet artiste, une 4ème fois avec ce titre “Big Bad Leroy Brown” :

C’est enfin, cette année, en novembre, qu’a l’issu de mon bingewatching d’une certaine série, Stranger Things Saison 2, que je tombe sur cette scène sympathique, avec cette intro, cette danse, et ce vinyle, “You don’t mess around with Jim” :

(Petite parenthèse : à l’occasion, regardez les nombreuses vidéos détournées où notre Jim Hopper favori danse sur n’importe quoi. Dur de trouver la “version” originale d’ailleurs !)

Sinon en version intégrale, ça donne ceci :

Jamais 4 sans 5, il fallait que je fasse quelque chose…
Du coup, c’est le mois dernier,  que messieurs dames, j’ai fait l’acquisition de ce vinyle :

Une ambiance folk, blues, et country à la fois, Jim Croce connaîtra un début de carrière difficile et un destin tragique.
Âgé d’une trentaine d’année, quelques semaines après l’enregistrement de son troisième album, il décède dans un crash d’avion, soit 1 an après la sortie de son premier opus dont je vous fait part aujourd’hui.
Un opus qui connaît un fort succès, des mélodies acoustiques, de belles ballades et ce style parfois changeant, qui suspend le temps comme sur “New York’s Not My Name”, “Photographs & Memories” et “Time In A Bottle”.

Un mélange plaisant, tout en douceur et dansant à la fois, des chansons tout simplement cool comme d’autres à consonance blues. Des guitares, une voix entre blues et folk song d’époque, comme j’ai succombé au charme du monsieur, c’est sans hésitation que je me suis également procuré son deuxième album “Life And Times”.

C’est un peu avec la même recette que son grand frère que Jim fait son bout de chemin, lui le petit gars de Pennsylvanie qui est parti de reprises avec sa compagne, pour plus tard écrire ses propres morceaux.
Trois albums qui font parler d’eux après sa disparition et qui font la joie de nos petits écrans depuis notamment le film “Django Unchained”.

Une ambiance toujours égale à lui même, c’est coton, moelleux parfois, on se surprend à taper du pied, à danser et imiter Hopper, puis on aime ses chansons sans prétention, qu’elles soient simples, qu’elles rappellent ses séries qui frôlent les standards de la chanson à perfection. Dans une ambiance festive, on claque des doigts, on tape des mains, puis sur d’autres on apprécie simplement la bienveillance que transmet ce mec !

On verra pour le 3ème opus, même si c’est un ÉNORME coup de cœur pour celui dont on a pas trop entendu parler ici en France, pour ma part, et qui perdure ses mélodies aujourd’hui plus de 40 ans après..
Je vous laisse découvrir la suite…

“You Don’t Mess Around With Jim” (1972)
https://open.spotify.com/album/3L9sVl5T7UpFK6tNeEiXdy

“Life & Times” (1973)
https://open.spotify.com/album/3q7L4mosMmOcmQNE1d0H4s

Bonne écoute !

Retrouve un autre article de Mic sur lesyeux-fertiles : Top 15 des albums de 2017.

Dansmonshazam

About Mic

Sinon je m’appelle Michael, les gens m’appellent souvent Mic. Shazam c’est pour mon site et c’est un peu mon surnom parfois, tant j’excelle (honteusement) à la reconnaissance de tubes de légendes (qu’on aimeraient oublier) des années 90 ! Vous aurez reconnu également le lien avec l’application mobile. Le superhéros “Shazam ou Captain Marvel”, c’est pour le logo ! J’aime la musique ça va de soi, j’écoute beaucoup et essentiellement de tout, je lis des BD parfois, des livres quand je prend le temps. Je dévore les séries et les vinyles, acheteur compulsif et petit gamer sur PS4. Je voue un culte pour le groupe Alt-J, celui des Beatles, Tom Cruise, les dessins animés Toy Story, les quiches et les croques monsieur. Je suis assez déséquilibré et mes textes sont assez lunaires, mais comme on est plusieurs dans ma tête, j’ai plusieurs avis sur tout mais je les gardent pour moi et mes camarades. Je suis contre la critique négative non constructive, parce qu’on a le droit de dire “je n’aime pas” au lieu de “c’est pas bon !”. Et enfin, j’ai tendance à oublier l’expression “on touche avec les yeux !” mais comme ici on regarde avec les yeux, la tête, les doigts au clavier et le cœur… je suis plutôt bien tombé ! Je partagerai ici dans un premier temps essentiellement des articles musicaux issus de mon blog dansmonshazam.wordpress.com Merci de m’avoir lu, merci pour l’invitation et à très vite ici …et ailleurs !

Laisser un commentaire