pepparshoes/ juillet 31, 2018/ 0 comments

Tout le monde connait les œuvres de Nicholas Sparks. Peut-être que l’auteur n’est pas connu de tous. Mais tout le monde a surement déjà vu un film tiré d’un de ses romans. Souvent touchants, Chemins croisés ne fait pas exception. Un beau roman, à découvrir.

Chemins croisés et son résumé qui fait envie

Coincé dans sa voiture après un accident de la route, Ira Levinson, un vieil homme de quatre-vingt-dix ans, attend désespérément qu’on vienne le secourir. Ruth, la femme qu’il a aimée toute sa vie et qui s’est éteinte neuf ans plus tôt, revient hanter ses pensées. Il se remémore alors les joies et les peines qu’ils ont partagées. À l’autre bout des États-Unis, Sophia, une étudiante en histoire de l’art, et Luke, un cow-boy, tombent follement amoureux l’un de l’autre. Mais ils ont des engagements et des rêves radicalement opposés. Pendant que l’une tente de se remettre d’une relation qui l’a brisée, l’autre doit batailler pour sauver le ranch de sa famille, quitte à mettre sa propre existence en danger. Rien ne semble lier le jeune couple au vieil homme, et pourtant, sur le plus beau des chemins, celui que l’on nomme la vie, ils pourraient bien se croiser…

Résultat de recherche d'images pour "the longest ride"

Fidèle à sa réputation ?

J’avais acheté Chemins croisés durant une vente-privée Michel Lafon. Il fallait bien qu’un jour je découvre la plume de Nicholas Sparks. En effet, il est l’auteur des plus belles adaptations romantiques au cinéma. C’est d’ailleurs grâce à The Lucky One que j’ai sortie celui-ci de ma PAL. J’avais entendu que les personnages de l’auteur sont toujours touchants, travaillés, et qu’ils ont une histoire profonde. Et je n’ai pas été déçue, c’est exactement ça. Ira est un pauvre homme, seul avec le fantôme de sa femme dans sa voiture. Pour ne pas fermer les yeux à jamais, il lui parle, et elle lui répond, ils revivent ensemble leur histoire d’amour. Je me suis tellement attaché à ce vieillard, à son amour pour Ruth, à ses souvenirs, qu’il chéri tant. Rien qu’en pensant à lui j’en ai des frissons tant son amour était palpable. Mais sa douleur également, ainsi que sa solitude.

Une romance touchante

D’un autre côté, on a Sophia et Luke, qui se rencontrent lors d’une soirée rodéo, et qui vont apprendre à se connaître très rapidement et intimement. Leur histoire semble aussi naturelle que celle d’Ira et de Ruth, il y a cette aura de destinée qui plane au dessus d’eux, comme s’ils devaient prendre la relève. J’ai aimé leur romance, qui au fond est assez simple, elle n’a rien de révolutionnaire. Du coup, pendant une grande partie de Chemins croisés, je me demandais quand est-ce que leurs chemins allaient enfin se croiser, mais c’est bien plus profond que cela. Une fois que l’on a terminé ce livre, et versé des larmes, on comprend le sens que revêt l’histoire, et pas une seule seconde avant.

Image associée

L’art d’aimer

J’ai aimé être touchée de cette façon, par un vieillard si réfléchie et amoureux de sa femme, encore 75 ans plus tard. Pourtant l’histoire de Chemins Croisés est simple, et semble tout à fait réaliste et pertinente. J’ai tant apprécié traverser le temps avec lui. J’ai apprécié découvrir tous les présidents des USA, mais aussi l’art, qui a une place très importante dans le roman. En effet, sa collection de tableaux qu’il a constitué avec Ruth nous raconte sa vie, ses souvenirs. Il donne un tout autre sens à la peinture, très romantique. J’ai vraiment été emportée par ce fil conducteur, alors que je n’y connais rien en art.

Je conseille Chemin croisés à tous les amoureux de la planète. A tous ceux qui ont envie d’être touchés par une histoire simple mais profonde. Une histoire qui nous fait découvrir l’art sous un tout autre angle : celui de la passion amoureuse. Les personnages et surtout leur histoire sont très travaillés, et c’est ce qui rend la qualité de ce roman indéniable. Une perle qui va recevoir une place d’honneur dans ma bibliothèque.

Résultat de recherche d'images pour "the longest ride"

Vous pouvez retrouver mes chroniques sur mon blog Sorbet-Kiwi, notamment des romans contemporains, comme par exemple Brooklyn, à découvrir !

Un autre article du même auteur sur lesyeux-fertiles : En cas de forte chaleur de Maggie O’Farrell.

Pepparshoes

About pepparshoes

Pepparshoes, lectrice compulsive qui se noie dans sa pile à lire Je viens me joindre à l'équipe des Yeux Fertiles avec grand plaisir ! Ma passion ? Les livres, même si je m'intéresse à plein de choses, comme les séries, les films ou encore la musique. Mais avec une PAL (pile à lire) de 580 romans papiers (les numériques sont punis, on ne les voit que lorsqu'on appuie sur un bouton, alors ça compte pas... dit-elle pour se rassurer), j'ai de quoi m'occuper toute une vie, et la suivante lorsque je me réincarnerais en chat ! Les chats, c'est la vie, mon petit Sammy profite d'une grande partie de mon amour, qu'il doit se partager avec mon chéri. Mon genre de romans préférés ? La littérature contemporaine, très honnêtement, c'est ce que je lis le plus. Mais je ne suis pas une lectrice de la haute bourgeoisie littéraire, j'adore les romances, notamment la New Romance, j'aime beaucoup les thrillers, et même que de temps en temps je vais voir ce qu'il se passe du côté de la science-fiction ou de la littérature de jeunesse. Ma maison d'édition préférée reste les éditions Charleston, et mon amour pour Lucinda Riley n'a pas de limite, autre que celles que m'impose ma banquière. Je vous dis à très bientôt, et j'espère que vous aurez autant de plaisir à me lire que moi à vous conseiller des bons bouquins à lire sous un plaid, au chaud avec un bon café - thé - cacao - bière au beurre (barrez la mention inutile). Ah oui, sinon, j'ai un blog personnel aussi, qui se nomme Sorbet-Kiwi ! J'y parle de tout ce que j'aime, principalement de littérature, mais aussi de tout le reste, et j'abuse aussi parfois des gifs par là, venez me rendre visite si l'envie vous prend. Pour Sorbet-Kiwi, c'est par là : https://sorbetkiwi.wordpress.com/

Laisser un commentaire