Category Archives: Rock

Rejoins-nous ! On t’attend avec impatience !

Rejoins-nous ! On t’attend avec impatience !

Si t’es du genre à parler pendant deux heures du film que tu viens d’aller voir au cinéma… Du genre à écrire de gros commentaires sous des publications que t’aimes ou qui te révoltent. Si t’es du genre boulimique des pages ou gamer passionné… Du genre sérievore ou gros musicos, alors viens nous rejoindre !

Pink Floyd : Dark side of the moon

Pink Floyd : Dark side of the moon

Depuis le début de sa carrière dans les années 60, Pink Floyd a subi plusieurs mutations. Fondé en 1965 à Londres, le groupe démarre sa carrière en reprenant des standards du blues. Mais le résultat est souvent médiocre et, sous l’influence de son leader Syd Barett, le groupe se dirige vers un rock psychédélique élitiste.

Je déteste aimer la musique Française

Je déteste aimer la musique Française

Rares sont ceux qui ont, depuis leur tendre enfance, été bercés uniquement par la vibe américaine, en dépit de leur appartenance francophonique. Je fais partie de ces spécimens. Dans cet article, je vous explique comment s’est effectuée la rencontre avec cette musique, cette culture qui m’est familière mais qui me semblait d’un tout autre monde.

Dätcha Mandala / Rokh

Dätcha Mandala / Rokh

Une belle histoire qui commence avec ce trio bordelais, puisque repéré lors d’un festival par Les Insus (Le groupe “Téléphone” d’aujourd’hui), c’est sans hésitation et avec, je l’imagine une grosse pression et un gros kiffe, qu’ils ont fait la première partie de Jean Louis Aubert, Bertignac et Kolinka sur la modeste scène du Stade de France en Septembre dernier (rien que ça !) Mais l’histoire ne commence par comme cela pour les Dätcha Mandala, c’est en 2009 que  Nicolas (chant et basse), Jérémy (guitare) et Jean-Baptiste (batterie) forme le trio rock ! Avec pas loin de 450 dates au compteur, des tournées en France et en Europe (Allemagne, Royaume Uni…) et un album “financé” en partie par la campagne Ulule (été 2017), une passion commune pour le rock à l’ancienne, de l’apparence à l’enregistrement, c’est sans label au départ qu’ils se lancent dans la création de leur premier LP. Premier LP qui voit le jour aujourd’hui, un LP totalement ROCK… pardon ROKH !

Liam Gallagher / As You Were

Liam Gallagher / As You Were

La critique est unanime (pour la plupart) l’album de l’enfant terrible Liam Gallagher est plutôt bon. Oui effectivement il est plutôt agréable, je dis plutôt car j’ai du mal à prendre parti sur un groupe que j’ai adulé dans ses années rock britain 1990, qui s’appelait donc Oasis. Oasis qui n’est plus depuis belle lurette, Oasis qui ne se reformera pas encore, Oasis qui vit sans Oasis en faisait tout de même du Oasis. Alors Liam s’est essayé en groupe (Beady Eyes) et ma foi j’étais assez friand de leur premier L.P., parce que c’était un des premiers albums des frères après leur séparation et que ça sonnait bien Oasis comme il faut ! Puis le deuxième du nom Gallagher, Noël est arrivé avec son “High Flying Birds” et riposte prochainement avec un nouvel et troisième opus ! Bref, entre querelles de frangin, promo buzz, humour sarcastique, égo surdimensionné, notre nouveau Lennon des temps modernes n’en finit plus de se cirer les pompes et sur le site comme on est sympa, on en profite. Ce qui suit est pour toi Liam !

The Rolling Stones : Let It Bleed

The Rolling Stones : Let It Bleed

Balayons d’entrée une vieille légende qui n’a pas lieu d’être : les Stones n’ont jamais été les rivaux des Beatles. Conscients d’être devenus les deux étalons tirant derrière eux un rock en pleine mutation, les deux groupes se sont toujours arrangés pour éviter de se concurrencer. Par contre, c’est bien grâce à l’influence des Beatles que les Stones commencèrent à composer leurs propres morceaux.

The Who : Who’s next

The Who : Who’s next

Avec Tommy, Pete Townshend a réussi à émanciper le groupe du mouvement mods qui l’a fait émerger. Grâce à cet opéra-rock, le groupe s’est éloigné des singles à succès de ses débuts pour produire une musique plus « adulte » et travaillée. Galvanisé par cette réussite artistique, Townshend se lance dans un projet encore plus ambitieux qu’il nomme Lifehouse. Malheureusement, ce projet d’opéra-rock futuriste s’avère vite irréalisable, et plonge le compositeur dans une profonde dépression.

The Flower Kings : Stardust We Are

The Flower Kings : Stardust We Are

Si les punks vomissaient le rock progressif , il n’ont jamais réellement réussi à le tuer. Il est vrai que la période de popularité du mouvement s’est bien arrêtée, mais elle commençait déjà à faiblir dès 1975. Les groupes comme Yes ou Genesis ont progressivement perdu en créativité et en popularité à cause du virage commercial des radios, et non à cause d’une bande de tacherons tout juste capable d’enchaîner trois accords.