CONCOURS, à toi de jouer !

Premier concours pour Lesyeux-fertiles. Le gagnant remportera le 🎁🎁 qu’il aura sélectionné.. 

Pour participer au concours c’est super simple :

  • Rends toi sur notre page Facebook ici;
  • Suis bien les consignes.

Le vainqueur sera tiré au sort le dimanche 29 octobre 2017

Bonne chance à tous !
Article mis en avant

The Who : Who’s next

Avec Tommy, Pete Townshend a réussi à émanciper le groupe du mouvement mods qui l’a fait émerger. Grâce à cet opéra-rock, le groupe s’est éloigné des singles à succès de ses débuts pour produire une musique plus « adulte » et travaillée. Galvanisé par cette réussite artistique, Townshend se lance dans un projet encore plus ambitieux qu’il nomme Lifehouse. Malheureusement, ce projet d’opéra-rock futuriste s’avère vite irréalisable, et plonge le compositeur dans une profonde dépression.

Lire la suite « The Who : Who’s next »

Riverdale, une série pour ados qui relève enfin le niveau ?

Netflix n’en finit plus de nous surprendre avec des séries toujours plus originales et captivantes. Tandis que la diffusion de la saison 2 de Riverdale vient de commencer, j’ai décidé de revenir sur la saison 1 avec vous. Intrigue policière haletante, personnages attachants et nuancés, tous les ingrédients du succès sont réunis.

Lire la suite « Riverdale, une série pour ados qui relève enfin le niveau ? »

Bon, How I Met Your Mother (HIMYM pour les intimes), c’est l’histoire de Ted Mosby, un homme de la cinquantaine décrivant à ses enfants comment il a rencontré leur maternelle. Il leur décrit moults souvenirs, toujours accompagné de ses amis d’unif, Marshall et Lily, ainsi que du légendaire (ce mot n’est pas choisi par hasard) Barney Stinson et d’une nouvelle en ville, Robin. Lire la suite « How I Met Your Mother ? It is LEGEN… wait for it … DARY ! »

Présentation de moi, nouvelle recrue…

Cathie je me prénomme,

Passionnée de littératures policières je suis,

Comme Ariane Oliver j’adore les pommes,

Lectrice boulimique je suis…

Romans historiques j’écris,

Antiquité et Moyen-Age me passionnent,

Critiques de livres j’écris,

Partager et découvrir j’affectionne…

Tout ça pour vous dire, chers amis lecteurs, que je suis très heureuse de collaborer à Les Yeux Fertiles,

Tiens, ça rime avec crocodile…

 

Pauline

Écrivain la nuit et simple moldue le jour, je suis une véritable dévoreuse de livres. Incorrigible rêveuse, j’arpente le monde à mes heures. Je suis actuellement expatriée en Thaïlande, et ce pour 6 mois.

Mon premier roman « La Brèche » est publié aux éditions 5 sens, en Suisse. Le reste du temps, je suis également web-rédactrice et admiratrice de narvals…

Lire la suite « Pauline »

Ghost in the shell, avec ou sans ghost ?

Autant vous le dire tout de suite, cette franchise ne m’était certes pas inconnue mais je n’avais jamais lu l’oeuvre originale de Masamune Shirow ni visionner les adaptations successives de ce mastodonte du manga et de l’animation japonaise.

Mais en entendant les dires des fans, le projet d’une adaptation en film par le cinéma hollywoodien avaient tout pour déplaire et complètement sombrer. Mais avec un regard vierge de toutes références du manga et/ou de l’anime, je me suis laissé entraîner par cet univers SF atypique.

Lire la suite « Ghost in the shell, avec ou sans ghost ? »

Blade Runner 2049 : Le monstre de la science-fiction.

Il était minuit quand je suis sorti de la salle de cinéma, j’ai mis mes écouteurs et j’ai lancé un album de Hong Kong Express (un bon groupe de VaporWaves), pour me forcer à rester dans l’ambiance du film que je venais de voir. Pendant les 30 minutes de vélo pour retourner chez moi, je n’ai pas décroché de l’univers fantastique qu’est Blade Runner 2049. Lire la suite « Blade Runner 2049 : Le monstre de la science-fiction. »

Pepparshoes, lectrice compulsive qui se noie dans sa pile à lire

Bonjour à tous !

Je viens me joindre à l’équipe des Yeux Fertiles avec grand plaisir ! Ma passion ? Les livres, même si je m’intéresse à plein de choses, comme les séries, les films ou encore la musique. Mais avec une PAL (pile à lire) de 580 romans papiers (les numériques sont punis, on ne les voit que lorsqu’on appuie sur un bouton, alors ça compte pas… dit-elle pour se rassurer), j’ai de quoi m’occuper toute une vie, et la suivante lorsque je me réincarnerais en chat ! Lire la suite « Pepparshoes, lectrice compulsive qui se noie dans sa pile à lire »

The Flower Kings : Stardust We Are

Si les punks vomissaient le rock progressif , il n’ont jamais réellement réussi à le tuer.
Il est vrai que la période de popularité du mouvement s’est bien arrêtée, mais elle commençait déjà à faiblir dès 1975. Les groupes comme Yes ou Genesis ont progressivement perdu en créativité et en popularité à cause du virage commercial des radios, et non à cause d’une bande de tacherons tout juste capable d’enchaîner trois accords.

Lire la suite « The Flower Kings : Stardust We Are »

Berserk : le paroxysme de la badassitude

« Hatred is only the place where men who can’t deal with sadness go »…

Ça en jette comme citation tu trouves pas ? C’est Godo qui a dit ça, un vieux schnock qui forge des trucs.  Ah tu parles pas anglais ! Ok, alors grosso modo, je traduirais ça comme ça : La haine est le seul endroit où vont les hommes qui ne peuvent supporter leur chagrin. C’est beau non ? Lire la suite « Berserk : le paroxysme de la badassitude »

Yes : Yessongs

Ces dernières années auront été essentielles dans la construction de l’œuvre de Yes.
Le groupe s’est tout d’abord offert les services de Roger Dean qui signe avec la pochette de fragile, sortie en 1971, la première œuvre de cette longue collaboration.
Musicalement, l’arrivée de Wackeman au clavier a permis au groupe de franchir une nouvelle étape.

Lire la suite « Yes : Yessongs »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑